Webdesigners astuces pour générer des revenus passifs ?

Qui n’a jamais rêvé d’arrêter de travailler tout en conservant son salaire pour de longues années… Je pense à peu près tout le monde. Que ce soit pour profiter de la vie, voyager, s’occuper de sa famille les raisons d’espérer cette situation ne manque pas. Bon autant vous le dire tout de suite vous n’êtes pas près d’y arriver. Car jusqu’à preuve du contraire l’argent ne tombe pas du ciel, et si vous souhaitez gagner plus (ou gagner tout court) il faudra travailler encore et encore.

Comment générer des revenus passifs

La solution (miracle) : les revenus passifs

Qu’est-ce qu’un revenu passif ? C’est simple c’est une rémunération qui vous ai versé de façon régulière pour un service / produit que vous avez déjà produit. Dans le monde réel se serait par exemple le loyer d’un appartement que vous aurez payé cash.

Dans le monde du webdesign pas d’appartement à acheter (sauf dans les sims) mais un panel de services et produits que vous pourrez vendre aux autres webdesigners. On peut appeler cela des produits digitaux (fichier psd, themes, ebook, vidéo de formation …).

Vous êtes sceptique ? Sachez que tous les mois des milliers de webdesigners complètent leurs salaires avec cette méthode, mieux des centaines d’autres vivent carrément de ces rentrées d’argent. Et pour vous faire rêver sachez qu’une poignée d’autres sont devenus riches avec cette méthode.

Oui mais comment ça marche réellement ?

En fait c’est relativement facile à mettre en place. Prenons l’exemple d’un fichier psd (représentant un webdesign responsive) que vous n’utiliserez pour aucun de vos clients. Le but est de vendre ce fichier non pas à un seul client mais au plus grand nombre. Du coup le cout de production de ce fichier sera lissé sur le nombre de vente, votre marge sera très large et surtout répétitive sans jamais à avoir à retravailler sur le fichier de base.

Quels sont les solutions possibles ?

Il existe de nombreux sites qui vous aideront à vendre vos fichiers, cependant parfois il est préférable d’user d’un minimum de marketing et de communication pour démarcher des acheteurs potentiels. Voici une liste (non exhaustives) de ce vous pouvez mettre en place pour générer des revenus passifs.

Fichier PSD

Dans cette catégorie je rassemble toutes les créations graphiques que vous pourrez réaliser : thème psd, bannière, logo, graphique, icone … Le but étant de créer des fichiers graphiques qui permettront à d’autres webdesigners de gagner du temps sur leurs propres projets. Ces fichiers devront donc être : beau, utile, éditable et facile à prendre en main. Une fois que vos fichiers sont prêts vous pourrez les ajouter à des sites de ventes comme : graphicriver.net, fotolia.com, shutterstock.com ou encore istockphoto.com. Le principe est simple à chaque vente de votre fichier vous toucherez la somme ponctionné d’une marge pour le site (normal c’est lui qui trouve les acheteurs).

  • Bon point : Une fois le fichier ajouté vous aurez peu de chose à faire. Quelques mises à jour et c’est tout.
  • Mauvais point : Ce genre de fichier est rarement vendu très cher, vous devrez donc proposer un grand nombre de fichiers différents si vous souhaitez vous faire un revenu intéressant !

Template HTML/CSS ou pour CMS

Le marché du template a explosé depuis quelques années, notamment avec le monopole toujours plus grandissant du CMS wordpress. Chaque jour c’est des milliers de thèmes qui sont vendu sur quelques plateformes seulement. Le principe c’est de créer un thème wordpress (mais aussi drupal, joomla, ghost, osCommerce …) et de le propose sur une marketplace. A chaque vente vous toucherez une commission. Si vous souhaitez vous lancez la dedans je ne peux que vous conseiller d’aller sur le site themeforest.net (c’est la référence en la matière).

  • Bon point : Les thèmes sont vendu un bon prix (parfois plus de 100 €). De plus le panel d’acheteur est énorme. C’est surement la meilleure solution pour générer un revenu passif.
  • Mauvais point : Chaque thème vous demandera un travail énorme (design + coding). De plus vous devrez assurer un service après-vente et proposer des mises à jour régulière afin de corriger les éventuels bugs.

e-book

Vous souhaitez partager vos connaissances tout en générant un revenu ? L’ebook est la solution. Il ne vous demandera pas forcement beaucoup de temps (environ 3 semaines pour la rédaction) mais vous donnera argent et reconnaissance. Enfin pour être vrai plus de reconnaissance que d’argent, en effet les livres virtuels sont rarement vendu cher (et souvent ils sont gratuits). Vous pourrez vendre vos livres sur de gros sites comme amazon.com ou fnac.fr mais je vous conseiller de démarcher les sites spécialisés directement (un partenariat pourrait être mis en place pour partager les revenus générés avec le webmaster) !

  • Bon point : Générer des revenus passifs sans mises à jour.
  • Mauvais point : Tout de même peu rémunérateur, et compliqué à trouver les acheteurs.

Articles

Vous lisez souvent des blogs sur le webdesign ? Savez-vous qu’il est souvent possible d’écrire des articles pour ces sites et même se faire payer pour cela ? Pour se faire rien de plus simple il suffit de trouver un bon sujet, écrire son article (avec images et tout ce qui vas bien) puis de contacter les sites directement pour leur proposer le sujet. S’ils sont intéressés ils vous proposeront un prix. Oui vous allez me dire que cette technique ne fonctionne pas pour les revenus passifs car il faut travailler à nouveau pour chaque post. Et vous avez raison, mais j’ai une astuce, souvent en bas de page les sites publient l’auteur et l’url de son site… Pourquoi ne pas en profiter pour mener ces internautes vers vos produits numériques en ventes ?

  • Bon point : permet de générer des revenus et de la publicité vers ses propres sites et produits tout en gagnant en reconnaissance et en popularité.
  • Mauvais point : Demande un temps énorme d’écriture.

Mon expérience

Si j’écris cet article c’est que je sais que cela fonctionne, et je peux vous affirmer qu’il est possible de faire un complément de salaire voir même à terme de se créer un vrai salaire en plus. Il y a quelques années j’ai publié plusieurs thèmes sur une marketplace, cela me permettait de faire 400 euros en plus tous les mois.

En conclusion

Attention, je ne vous dis pas que tous ces conseils sont des recettes miracles. Bien au contraire, ils vous demanderont beaucoup de temps et de rigueur. Parfois cela ne fonctionnera pas et vous aurez travaillé pour rien. Mais cela vaut vraiment le coup d’essayer.

Dernier conseil, avant d’essayer de vendre un produit digital vous ferez mieux de demander l’avis d’un ou deux collègues webdesigners en leur demandant s’ils seraient intéressés pour l’acheter. Vous saurez immédiatement si votre fichier nécessite encore du travail ou s’il est prêt à être publié.

Et vous avez-vous déjà essayé de générer des revenus complémentaires ? Ou vivez-vous déjà cette situation ? Partager vos expériences dans les commentaires.

Commentaires